Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Décès
  • > « VALÈRE D. SOMÉ (1950-2017), L’AFRIQUE TE SALUE !  » par Amzat Boukari-Yabara

31 mai 2017

« VALÈRE D. SOMÉ (1950-2017), L’AFRIQUE TE SALUE !  » par Amzat Boukari-Yabara

Classé dans : Décès — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 12 h 36 min

Amzat Boukari-Yabara est historien, essayiste, conférencier (je m’arrête là) et secrétaire général de la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-UMOJA). Vous avez déjà eu l’occasion de le voir sur cet espace, notamment en vidéos.

 

Valère Somé

Valère Somé

Cette fois-ci, c’est par un court texte que je vous invite à le voir. En effet, Valère Somé, un des pères de la révolution burkinabè, appelée aussi révolution sankariste vient de nous quitter ce quitter en ce mois de mai 2017. Outre cela, il a également été ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sous Sankara.

Je n’ai pas eu le bonheur de le rencontrer mais chaque fois, c’est le plus grand bien de lui que j’ai entendu. Il est demeuré fidèle et à ses idéaux et à son ami Sankara jusqu’au bout.  

 

Bonne lecture et bon vent à Valère Somé

 

Beaucoup de personnes parlent de Thomas Sankara sans savoir une seule seconde que le discours d’orientation politique lu par Sankara au moment de sa révolution avait été rédigé par Valère Somé. C’est ça qui veut dire : Les fourmis ne font pas de bruit. Je suis très ému par la disparition de Valère D. Somé. 
De passage à Ouagadougou le mois dernier, Valère Somé avait été contacté pour animer ma conférence à l’Université. Il avait déjà eu l’occasion, lors d’un précédent séjour au Burkina en 2012, de présider l’une de mes interventions avec un esprit critique rare et inoubliable. 
En arrivant à Ouaga, j’ai appris qu’il venait d’être évacué en France. En repartant, j’ai demandé à avoir les coordonnées d’un de ses proches pour lui rendre visite à l’hôpital, mais impossible de me rendre à Metz avant fin juin. L’exemplaire dédicacé de « Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme » était prêt, et j’avais acheté le dernier Fasozine de mars-avril qui lui était consacré, en une, et j’espérais qu’il me le dédicace. 
Dans l’interview de Fasozine, Somé demandait à ce qu’on arrête de faire des mausolées ou des éloges caricaturales et bruyantes de Thomas Sankara et que l’on passe à l’application silencieuse de sa philosophie politique. Valère Somé, un nom et une oeuvre que les jeunes générations, notamment « sankaristes » doivent absolument connaître pour ne pas confondre le bruit du fonds de commerce et le silence de l’idéologie. C’est vraiment très important. Valère D. Somé : « Ce qui est bien a beaucoup de paternités, mais ce qui est mauvais a un seul père. » Don’t Agonize, Organize. ©

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie