Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

1 mars 2017

1e mars 2017, il y a 121 ans, la Bataille d’Adwa

Classé dans : Histoire — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 22 h 38 min

Ethiopie.

Ce pays de l’Est du continent africain, on ne boudera jamais notre plaisir de le redire, est le seul pays africain à n’avoir jamais connu la colonisation. L’empire Ottoman a essayé et s’est cassé les dents. D’autres nations européennes aussi, en vain.

 

En 1896, c’est le Royaume d’Italie, alors un royaume, qui se retrouve près de la cité devenue mythique d’Adwa pour vaincre l’Ethiopie et prendre cet immense territoire (plus d’un million de kilomètres carrés). Et les Italiens, longtemps après, ne peuvent oublier ce moment sanglant de leur histoire…

Dire que la base des malheurs du continent africain date des invasions barbares n’est en rien réducteur ni d’ailleurs exagéré. Chaque recherche effectuée, sérieusement, scientifiquement avec la rigueur qui s’impose dans le cas d’espèce nous amène très souvent à la même conclusion : ces invasions ont été plus que néfastes pour nous, notre culture, nos traditions etc.

En 1895, l’Italie et l’Ethiopie signent un traité dit de Wuchale. Quand les Italiens rentrent chez eux après sa signature, ils ont une version (concernant l’article XVII) qui est différente de celle de la partie africaine. En effet, côté africain, il est dit que l’Ethiopie « utilise » l’Italie comme représentant diplomatique à l’étranger alors que du côté européen, il est dit que l’Ethiopie « doit » passer par l’Italie pour ses représentations à l’étranger. Ce qui de fait faisait de l’Italie le tuteur de l’Ethiopie. Et, le 12 octobre 1889, un nouveau rubicond est franchi par l’Italie qui dit à des pays européen (France, Allemagne, UK et Russie) que, d’après donc ce traité, elle est maître de la politique étrangère de l’Ethiopie. Le Négus Ménélik apprend la chose en 1890. Diplomatiquement, il tente de négocier pour revenir à de meilleurs sentiments, mais c’était fait en oubliant pourquoi les envahisseurs étaient en Afrique… En février 1893, la partie éthiopienne estimant que sa souveraineté ne saurait être placée sous une tutelle étrangère, dénonce ce traité. Et la voie est toute tracée pour aller en guerre…

Batailled

d

dq

q

q

q

q

q

q

q

De gauche à droite, le négus Ménélik II et son épouse, l'itégué Taitu Bétul, couple souverain d'Ethiopie au moment de cette bataille

De gauche à droite, le négus Ménélik II et son épouse, l’itégué Taitu Bétul, couple souverain d’Ethiopie au moment de cette bataille

q

Une réponse à “1e mars 2017, il y a 121 ans, la Bataille d’Adwa”

  1. St-Ralph dit :

    Merci pour cet article que je vais exploiter pour mon exposition sur les résistances africaines à la traite et à la colonisation.

    Puisque les Européens affirment que c’est docilement que les Africains ont contribué à la traite, il faut leur prouver le contraire. Mais, parce que les preuves des résistances africaines à la traite sont rares, en montrant les résistances à la colonisations, on démontre à tout le monde que toutes les familles, tous les villages et tous les royaumes ont toujours défendu leurs membres contre l’étranger !

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie