Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

28 février 2017

Kwame Nkrumah en mode vendeur de poissons…

Classé dans : Lectures — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 23 h 25 min

Lire Kwame Nkrumah est tout simplement jouissif. De tous ses ouvrages (écrits de sa propre plume, please !!!), mon préféré est son autobiographie.

KN

L’homme, ce géant se livre comme rarement on a pu le voir le faire un homme de son rang.

Rarement.

Il ne fait pas partie de ces gens qui embellissent leur passé afin de le rendre très glorieux. Nkrumah parle de son lieu de naissance (Nkroful), de sa maman, de l’incertitude autour de son année de naissance (1909 ou 1912 ?) Contrairement à nombre de ses compatriotes africains qui n’ont jamais hésité à renaître par le changement d’actes de naissance lui, il pense vraiment qu’il est né en 1909. Il évoque aussi comment les Britanniques, dans leur système scolaire l’avaient baptisé Francis (sic!).

Il évoque ses années d’études aux USA puis en Angleterre. C’est sans doute la partie qui m’avait le plus mu à l’époque où j’avais lu cette série de livres réédités par Présence Africaine. Nkrumah y dit carrément que faute d’argent, il n’avait pu mener toutes ses études à terme (il visait des PhD notamment). Il était trop pauvre pour cela et n’avait pas le temps de travailler, d’autant qu’il lui fallait payer son loyer auprès d’une famille qui le logeait, ainsi qu’un de ses amis africains qui était dans la même mouise…

Dans nos malheurs, il y a de quoi rire.

Les vacances arrivent et on a fait comprendre au jeune Nkrumah qui a laissé sa Gold Coast natale loin, très loin, qu’il pouvait acheter du poisson et en revendre. C’est ce qu’il fera en compagnie de son ami. Sauf qu’après avoir vendu quelques poissons, il se rendra compte que des boutons fort gros et fort désagréables vont lui apparaître sur les bras : il y était allergique. Ce sera la dernière fois qu’il vendra du poisson…

Quand on l’appelle « Docteur Kwame Nkrumah » c’est tout simplement parce que, après avoir lutté des années durant pour la reconquête de la liberté en Gold Coast et après qu’il eut conquis le pouvoir, il sera invité aux USA, entre autres par la Pennsylvania University, là-même où il était passé plusieurs années auparavant, pour obtenir un doctorat honoris causa en philosophie…

Quand il étudie en Angleterre, Nkrumah fait aussi de la politique et y est même très actif. Il comprend très vite qu’il lui faut rentrer pour mener la lutte sur place, en Afrique, parmi les siens. Il est donc désigné par des anciens qui le jugent le plus et le mieux à même de mener ce combat. Les Anglais ne lui feront aucun cadeau, surtout quand il créera et animera un journal où la vérité était la bienvenue : les méfaits de l’administration britannique y étaient relatés et dénoncés.

Comme en pareille circonstances, les mêmes qui nous parlent sans cesse de liberté de la presse, de liberté d’expression et de liberté d’association vont se mettre à mener la guerre à Nkrumah, à ses collaborateurs et à leur journal. La loi prévoyait en ce temps-là que le patron du journal soit paie des amendes soit voit ses biens saisis.

Ça tombait à pic pour l’Osagyefo car il ne possédait en tout et pour tout qu’un pantalon et deux chemises (et peut-être une veste). Du coup, les Britanniques ne pouvaient rien lui ravir.

Et lui et ses amis d’en rire…

Comme nombre de militants nationalistes africains de l’époque, l’Osagyefo passera par la case prison. C’est en tant que prisonnier qu’il est élu député et, comme il était la tête de liste du CPP (Convention People’s Party, qu’il fonda en 1949) en 1951. Ce fait est tout simplement extraordinaire !!!

Prisonners

Ce n’est pas pour rien que le 6 mars 1957, il prêtera serment en tenue de taulard.

Nkrumah, un Monsieur.

Nkrumah, un écrivain hors pair.

Ce livre est tout simplement un régal.

 

 

Obambe NGAKOSO, February 2017, ©.

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie