Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

12 novembre 2016

Jean-Marc Ayrault en ses colonies

Classé dans : Politique — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 22 h 41 min

Jean-Marc  Ayrault, ex-maire de la ville française de Nantes, ex-Premier ministre français et actuellement ministre français des Affaires étrangères est en train d’effectuer sa tournée des CFA (Colonies françaises d’Afrique).

Hier, vendredi 11 novembre 2016, il a posé la première pierre du futur Institut Pasteur de Conakry.

Pour la petite histoire, dans chacune de ses CFA, la France a la tradition d’implanter un établissement de santé appelé Institut Pasteur. Elle qui ne cesse de nous demander à nous, les Damnés de la Terre d’oublier notre passé et de regarder sans cesse devant pendant qu’elle, de son côté, ne rate jamais une occasion d’honorer ses Ancêtres, dont Louis Pasteur, éminent chercheur, en fait partie.

JMA

La chose qui m’a en fait amener à parler de cet événement c’est le fait qu’aux côtés du représentant de Normal premier, roi des Francs, il y avait Alpha Condé, dont le titre officiel est président de la République de Guinée.

Comment expliquer pareille étrangeté ?

Oui, comment ?

La Guinée a pourtant un Premier ministre, en la personne de .

Ce dernier serait-il un figurant ?

Ou bien ce dernier ne serait-il capable d’exercer ce métier qu’en face de ses homologues africains ?

Chaque fois qu’un ministre français met les pieds en Afrique, il a les honneurs (j’en croise que ce vraiment des honneurs) d’être reçu par nos Premiers ministres et par nos présidents de la République. Pourquoi ?

C’est pourtant un secret de Polichinelle que de dire que quand nos ministres à nous vont en France, ils sont reçus au mieux par un homme de leurs rangs sinon par des officiels de rangs inférieurs sinon très inférieurs.

Entre 1997 et 2002, la gauche plurielle était aux manettes en France. Le Premier ministre était Lionel Jospin et Jacques Chirac était tout juste un président figurant avec très peu de pouvoirs. Je me souviens que durant cette période, Mamadou Tandja, élu président de la République du Niger en 1999 alla en visite officielle en France. Un dîner organisé par l’Etat français en son honneur aura lieu et aux côtés de Tandja figurait, tenons-nous bien, un certain Guy Hascoët, alors membre du gouvernement Jospin, secrétaire d’Etat à l’Economie solidaire, membre du parti des Verts et qui occupait le rang n° dernier dans le gouvernement.

Voilà la vraie place des Africains en Occident, quand ils vont en visite officielle.

 

Obambe NGAKOSO, November 2016© 

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie