Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 août 2016

10 août 2016

Hier, aujourd’hui. Et demain, encore cette mendicité?

Classé dans : Société — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 21 h 41 min

Je ne crois pas avoir connu pareille chose au Congo rive droite. (more…)

Allo la SNDE, il n’y a pas d’eau

Classé dans : Energie,Société — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 11 h 16 min

Nous sommes mercredi 10 août 2016, je commence ce billet à 10 heures 21’, heure de Mfaa.

Depuis ce matin, pas une goutte d’eau n’a coulé de nos robinets. En tout cas dans mon quartier.

Depuis ce matin, rien du tout.

Rob

Hier mardi 09 août 2016 ? Zéro goutte d’eau.

Avant-hier lundi 08 août 2016 ? Zéro goutte d’eau.

Dimanche, je ne suis pas sûr que de l’eau ait coulé non plus.

 

Je me pose tous les jours la même question : ces gens qui sont censés assurer la distribution et la vente de l’eau (censée être potable, mais qui ne l’est pas) vivent dans quel monde ? Comment peuvent-ils dormir tranquillement, vivre sans la moindre entrave sachant qu’ils nous laissent ainsi, sans la moindre explication convaincante, sans la moindre goutte d’eau ?

Déjà que quand on vit seul, c’est l’enfer de ne pas voir d’eau. Cependant, quand on vit en famille, les circonstances sont aggravantes et même le diable n’y reconnaîtrait plus ses enfants.

Je le réitère tous les jours : le patron de la SNDE devrait rendre son tablier. Trop c’est trop. C’est tout simplement insupportable. Un être humain normalement constitué ne pourrait pas supporter ce que nous, Africains, acceptons de supporter de la part de cette société qui in fine ne sert à rien sinon qu’à nous voler notre pauvre argent.

Quand l’eau coule elle est de très mauvaise qualité et sinon, on ne la voit jamais car elle est bloquée diable sait où.

Il y a des jours, quand je vois les agents de la SNDE en train de se balader dans les rues, je leur dis ce que je pense et la plupart du temps, ils sont incapables de répondre quoi que ce soit. Ils courbent l’échine, nous renvoient à leurs chefs. Je leur dis que dans ce cas, il faut qu’ils arrêtent de nous distribuer les factures car comme l’avait dit James Baldwin, La prochaine fois le feu.

 

 

Obambe NGAKOSO, August 2016©

 

Obambe NGAKOSO, August 2016

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie