Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

4 mars 2016

Débat, tribalisme etc.

Classé dans : Société — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 19 h 36 min

C’est fou comme les gens adorent classer les autres dans des cases.

es cases qu’ils ont eux-mêmes bâtis ou qui l’ont été par leurs maîtres à penser.

Fort

Maîtres à penser qui, au passage, je vais être gentil, ne sont que de triples buses. La plupart du temps.

Cette après-midi, un frère me narrait les échanges plus ou moins musclés qu’il a eus avec un autre frère (au début de notre causerie, il ignorait que je connaissais l’autre frère et que j’étais déjà au courant de leur échange).

Selon lui donc, ce frère, membre de « la diaspora » (on adore ce terme ici, dans les milieux qui défendent peu ou prou le pouvoir) s’est mis à critiquer sévèrement notre ville-capitale en les, il s’est mis à parler de la présidentielle en disant que son choix était fait, il soutiendrait tel candidat. Inutile de vous dire que ce candidat n’est pas le sortant. Or, notre ami enragé soutient le sortant.

Florilège :

Lui: « Ces gens de la diaspora sont comme ça. Toujours en train de critiquer, toujours en train de parler de politique alors que dans tous les pays du monde, il y a des villes sales. »

Moi : « Il n’a pas le droit de parler politique ? »

Lui : « C’est fatiguant. »

Moi : « Arrête de discuter avec lui et choisis des gens qui sont toujours d’accord avec toi. D’ailleurs, créé une association, ça ira mieux. »

Lui : « Bambi, tu aimes critiquer et te moquer. Tu ne changes pas… »

Moi : « Et toi, toujours aussi fanatique mais et tu ne tolères guère d’autres choix. »

Lui : « Lui, il a choisi ce candidat parce qu’il est du même coin que lui. C’est du tribalisme. »

Moi : « Parce que toi, tu n’es pas Mbosi comme le candidat sortant ? Ce n’est pas sur cette base que tu fais ton choix ? »

Lui : « Tu me fatigues. Je n’aime pas discuter avec toi. »

 

Voilà les fameux intellectuels africains, formés et formatés à l’école néocoloniale.

Ils ont un cerveau mais refusent de l’utiliser.

Ils veulent débattre mais seulement avec des gens du même avis qu’eux. Quand on leur dit que c’est tout sauf du débat, ils pètent les plombs.

Je le redis sans ambages : on n’ira nulle part, on ne fera jamais rien de bon avec pareille élite à la vision plus qu’étriquée. Voilà ce qui nous arrive quand on confie l’éducation de ses enfants à n’importe qui.

Il est plus que temps de revenir vers nous-mêmes, par le biais de nos Humanités. Les nôtres prores.

 

Obambe NGAKOSO, March 2016©

 

 

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie