Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

16 février 2016

Merci la SNDE!!!

Classé dans : Energie — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 23 h 02 min

Ce matin, comme de coutume au pays du Chemin d’avenir, pas une seule goutte d’eau ne sortait de tous les robinets de la maison.

On a envie de dire que ça commence à bien faire, mais vraiment, trop c’est trop !

SNDE

Hier lundi 15 février 2016, rien n’est sorti.

Avant-hier dimanche 14 février 2016, idem.

L’eau était en vacances.

 

Vers 10 heures, au moment où je m’apprêtais à sortir de la maison, quelques gouttes sortent alors du robinet situé au-dessus des éviers, dans la cuisine.

Je suis alors obligé de remettre à plus tard ma sortie. J’enlève mon jean et ma chemise et je me mets à faire ma vaisselle.

Cinq minutes plus tard, plus une seule goutte d’eau.

Je m’énerve comme d’habitude et range alors le peu de vaisselle que j’avais déjà faite.

Je veux m’en aller et hop ! l’eau se remet à sortir. J’enlève encore ces vêtements qui me gênent et je termine la vaisselle entamée et je me remets à faire nos réserves d’eau. Au bout de vingt minutes, ça y est, tel un éternel voyageur, l’eau s’en va encore.

 

Ce rythme est quasiment le même depuis que je suis là. On a deux robinets dans la cour, un dans la cuisine, etc. mais franchement, ils servent plus de décor qu’autre chose. Il faut avoir plein de bidons de 25 litres. Plein de seaux. Plein de cuvettes. Pourquoi ? Pour y recueillir la moindre d’eau issue du robinet.

Pour porter tout cela, il faut un minimum de force. Sans quoi, inutile de rêver : vous êtes lors condamnés à enrichir les fabricants et vendeurs d’eau minérale qui ne cessent de se multiplier.

 

Pourquoi les Congolais  n’ont pas le droit d’avoir de l’eau (plus ou moins potable, il faut le dire, car de qualité très souvent douteuse) ?  Qu’ont-ils donc fait (et à qui ?) pour mériter pareil sort qui s’apparente vraisemblablement à une punition ?

En ce vingt-et-unième siècle, peut-on imaginer un seul instant (quand on a un tout petit peu de bulbe) que dans la capitale politique d’un petit enclos colonial d’à peine 342.000 kilomètres carrés pour à peine 4,5 millions d’habitants, on ne puisse pas avoir de l’eau potable 24h/24 ? J’ai chaque jour l’impression de rêver et ce rêve est un véritable cauchemar.

Le plus terrible, à mon sens, c’est l’apathie des Congolais. Ceux qui peuvent payer paient leurs factures sans barguigner, sans rechigner. Quand je leur dis qu’il faut faire quelque chose, ils me répondent que cela ne sert à rien.

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique est aux abonnés absents sur une question aussi cruciale.

Le DG de la SNDE lui, comme son ministre de tutelle, franchement, ils n’ont aucune espèce d’utilité. Aucune! 

Je ne suis pas du genre à me faire tondre comme un mouton et en me contentant de bêler. Les quelques visites que j’ai eu à effectuer à la SNDE de mon quartier les a déjà marqués, ces valeureux agents de la SNDE (Société nationale de distribution d’eau). J’ai payé une facture mais la prochaine fois, celui qui viendra à la maison regrettera soit de travailler pour la SNDE ou d’avoir croisé mon chemin.

Quand la coupe est pleine, hé ben…

 

Obambe GAKOSSO, February 2016©

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie