Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Humeur
  • > Humeur (révisionnisme) et Sabala détente (« Tchimurenga »)

30 mai 2015

Humeur (révisionnisme) et Sabala détente (« Tchimurenga »)

Classé dans : Humeur,Musique — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 9 h 35 min

Nous savons que du temps où les envahisseurs venus d’Eurasie régnaient en maîtres incontestés dans nos contrées, ils utilisaient le tipoye (entre autres) pour se faire transporter, par des gens réduits en esclavage.

Tipoye

Aujourd’hui, les conditions pitoyables de certaines rues et avenues du Congo-Rive droite font qu’il est parfois impossible de sortir de chez soi.

La nature ayant horreur du vide et il y a tellement de nécessiteux que parmi eux, de nouvelles formes d’activités ont été créées. En effet, certains se font payer et transportent des gens, moyennant finances, d’un point vers un autre.

Je viens de lire dans un groupe FaceBook une comparaison d’une stupidité incroyable avec une image datant du temps de la colonisation officielle (voir l’image de ce billet) où un bandit venu d’Occident se fait transporter par deux Africains et à côté deux Africains transportant dans un pousse-pousse d’autres Africains.

Ce genre de gougnafiers qui insultent et se moquent ainsi de ces nécessiteux, savent-ils qu’ils ne sont que la conséquence indirecte de ce même système esclavagiste en place chez nous depuis des siècles dans lequel aujourd’hui nous avons des Blancs à peau noire qui continuent à faire le sale boulot de leurs maîtres?

 

Sur mes différents blogs je n’ai jamais ménagé les autorités africaines face à leurs démissions dans leurs devoirs envers les populations africaines, dont certaines sont abandonnées à leur triste sort. Mais je ne permettrai jamais de faire des comparaisons d’un tel acabit.

 

Il n’y a que les Africains pour se permettre de penser qu’entre le temps de l’esclavage et aujourd’hui, « rien n’a changé ». Il y a des limites à l’indécence. Je comprends pourquoi les présidents du Soudan et de la Mauritanie sont considérés par leurs pairs africains comme des « frères » quand bien même dans leurs pays, l’esclavage est toujours en vigueur et que les militants anti-esclavagistes sont pourchassés et emprisonnés. Pauvres de nous !

Comment peut-on se détester à ce point ?

La haine envers un régime politique peut-elle justifier que l’on crache ainsi sur la mémoire de ses Ancêtres qui avaient pour seul crime d’être Noirs ?

Pour les frères et sœurs qui aujourd’hui gagnent 1.000 francs coloniaux ou 5.000 en transportant les gens en pousse-pousse, je leur dis bravo car ils savent ce que le mot dignité veut dire, contrairement à tous ces révisionnistes qui se délectent tous les jours des malheurs des leurs, surtout quand ils sont installés bien au chaud dans des appartements et pavillons occidentaux où l’argent même volé chez eux contribue grandement à la richesse locale.

Il faut vraiment une thérapie de choc pour certains !

 

Voilà, je vous mets tout de même cette chanson qui n’est pas loin du sujet de ce jour…

Image de prévisualisation YouTube

 

Allez, bon week-end tout de même et n’oubliez pas que chaque jour est une vie !

 

Obambe NGAKOSO, May 2015

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie