Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Humeur
  • > Obama, ses couleuvres et les Africains qui les avalent

7 août 2014

Obama, ses couleuvres et les Africains qui les avalent

Classé dans : Humeur — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 9 h 00 min

Un des maîtres du monde, le président des USA, Barack Hussein Obama, dans le but de contrer dans la mesure du possible, l’expansion sans cesse accrue de la Chine sur Kama, a décidé de convoquer ceux qu’on appelle officiellement les chefs d’États africains.

Le miroir

Qui en Occident pourrait le blâmer vu que depuis des décennies, la France fait de même avec ses fameux sommets appelés au départ sommet  France-Afrique et ensuite pour donner l’illusion aux Africains qu’ils ont la main, sommets Afrique-France.

Je me suis fait du mal en essayant de glaner quelques infos concernant cette rencontre étatsunienne. Que du blabla. Des mots pour endormir la plèbe africaine. Obama et son secrétaire d’État, JFK (John Forbes Kerry, et non pas John Fitzgerald Kennedy) ont fait leur show. Bien comme savent seuls le faire les Américains. Que nos élites aient l’illusion de se sentir importants, considérés, estimés en se faisant inviter ainsi, grand bien leur fasse. Ce qui me désole le plus, voire même me consterne, c’est de voir comment des Africains, sans doute désespérés de voir leurs potentats installés au pouvoir depuis leurs naissances voire avant (certains affichant deux décennies voire plus aux affaires), s’accrochent comme des moules sur un rocher, aux paroles mielleuses et mièvres du n°1 US et de son homme à tout faire à travers le monde. Il faut voir comment ils sont heureux et fiers de reprendre les phrases de ces deux hommes, croyant que ça va les aider à libérer leurs peuples.

Pauvres de nous…

La ficelle a beau être grosse, ils l’avalent allègrement.

Les couleuvres, on a beau les leur montrer et leur dire « Attention, ce sont des couleuvres ! », ils ouvrent grandement leurs bouches pour les avaler.

Avec ces révolutionnaires du Web, dans l’attente sans cesse qu’Obama et je ne sais quel autre représentant de l’Occident débarque en Afrique pour les libérer, sont plus que jamais convaincus que les vessies sont bien des lanternes. Et gare à celui qui voudra leur dire le contraire. Comment peut-on faire confiance aux meilleurs amis de ceux que l’on considère comme ses ennemis ?

Gare à celui qui leur dira d’ouvrir les yeux : on dira de lui qu’en réalité, il défend « les dictateurs africains » ! Et, comble de bonheur pour eux, quand on parle la même langue qu’un de leurs prétendus ennemis jurés, qu’on est de la même région, ou simplement qu’on a un vague cousin qui a épousé une arrière-petite-nièce de l’un d’entre eux, le lien est vite fait : Tribaliste !

Au royaume des aveugles, il n’y pas pire malvoyant que celui qui refuse délibérément de voir ! Quand Obama et JFK parlent de Constitution, certains des nôtres deviennent fous de joie, tout simplement ! C’en est même jouissif pour eux et ils clament Vous avez entendu, hein ? Obama s’oppose aux changements de Constitution ! Et, gare à celui qui voudra dire qu’Obama jette de la poudre aux yeux et qu’entre Songolo, Kingani et Pakala à la tête d’un enclos colonial, cela ne change rien pour lui, l’essentiel étant que les USA se portent le mieux du monde. Je pense souvent à ce brave Lénine qui parlait des idiots utiles. L’expression ne siérait-elle pas en pareilles circonstances ?

Le miroir aux alouettes, il risque de fonctionner encore longtemps, à cette allure…

Obambe GAKOSSO, August 2014©

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie