Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Politique
  • > Susan Rice n’aura pas le secrétariat d’État? Cela ne change rien pour nous…

14 décembre 2012

Susan Rice n’aura pas le secrétariat d’État? Cela ne change rien pour nous…

Classé dans : Politique — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 15 h 42 min

À la faveur de la réélection de Barack Hussein Obama, j’avais commis un billet avec mes pour et mes contre concernant la démocratie à la sauce US. Aujourd’hui, c’est un vibrant hommage que j’aimerais rendre à cette démocratie. Mais je n’en ai pas le talent, et je vous prierai de bien vouloir être indulgent avec moi car je sais que je vais me louper.

Susan Rice n'aura pas le secrétariat d'État? Cela ne change rien pour nous... dans Politique sr

Aux USA, le président, tout président de la République qu’il soit, tout puissant qu’il puisse être, ne peut pas faire ce qu’il veut. Ce n’est ni la France ni ses Colonies d’Afrique, où un président, à 2 heures du matin peut décider que telles personnes doivent être nommées à tels postes sans encourir le moindre risque. Certes, dans un pays comme la France, des marches peuvent être organisées ou quelques manifestations calmes comme on avait pu le voir dans le quartier de La Défense, lorsque Jean le Dauphin, fils de son père, Nicolas Sarkozy, devait être nommé, sans la moindre expérience professionnelle, patron de l’EPAD*. Mais en général, le président français nomme qui il veut. Et que vive la démocratie !

 

Susan Rice fait son apparition sur la scène internationale au cours des années Clinton. Cette femme, présentée comme très brillante, avait occupé le poste de Secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines. Issue d’un milieu aisé, elle est diplômée entre autres d’Oxford. Bill Clinton arrivant au terme de son dernier mandat en 2008, George Walker Bush, son successeur arrive avec son équipe, dans laquelle on trouve une Rice. Mais Condolezza de son prénom. Susan Rice réapparaît 8 ans plus tard dans le sillage d’Obama, avec pendant 4 ans le poste très prestigieux d’ambassadeur des USA à l’ONU. Elle y fera très bien son job, défendant les intérêts des USA et de ses alliés, tant que leurs intérêts à tous concordaient. Un phénomène qui se produira loin de son pays viendra mettre son grain de sable dans la mécanique bien huilée de cette femme. En effet, le 11/09/2012 dernier, le consulat des USA à Benghazi est attaqué et 4 hommes tombent, dont Christopher Stevens, l’ambassadeur des USA en Libye, himself !!! Le 16/09/2012, Susan Rice explique aux journalistes US que « (…) l’attaque contre le consulat de Benghazi (…) n’était pas forcément un attentat terroriste (…) » mais que cela résulterait plutôt d’une « (…) manifestation spontanée ayant dégénéré. » Mensonge que pas grand monde, parmi les élus du peuple US, siégeant à Washington D.C. n’a pu croire.

Et c’est là que j’aime le plus la démocratie US… En effet, Hillary Clinton ayant émis le vœu de ne pas rempiler pour un nouveau mandat à la tête de la diplomatie US, Susan Rice était la grande favorite, pour Obama et les démocrates, pour la remplacer à ce poste plus prestigieux encore que celui d’ambassadrice. Hélas ! pour que cela soit effectif, il fallait convaincre 60 sénateurs…républicains. Aux USA, c’est comme ça. Si on ne convainc pas la représentation nationale, on ne peut être nommé. Oh ! la pauvre Rice, sentant bien que le gouvernail serait difficile à tenir a tenté d’aller convaincre les élus républicains en essayant de s’expliquer sur l’attaque de Benghazi. En vain ! 100 élus républicains ont écrit à Obama pour lui dire qu’il devait retirer la candidature de Rice car soit elle aurait menti délibérément, soit elle aurait menti par incompétence. Menti au peuple américain, évidemment…

On sait tous qu’Obama a besoin des voix républicaines pour gouverner le pays lors des 4 prochaines années. Il existe tellement de pierres d’achoppements entre son camp et celui d’en face qu’il a eu la malice de retirer ce dossier, qui aurait été un véritable caillou dans sa chaussure, et de pousser celui de John Forbes Kerry, faisant une paix des braves avec ses adversaires qui, à leur tour, feront des concessions sur le plan fiscal. C’est aussi cela la politique.

De mon modeste point de vue, cela n’aurait rien changé que le secrétariat d’État US ait pour patron Rice, Kerry ou Clinton Hillary. La politique est la même : la défense des intérêts US, qui ne sont pas forcément ceux des Africains. Ainsi va le monde. Aux Africains d’en prendre conscience, de s’organiser, de s’unir pour définir une politique étrangère en cohérence avec leurs aspirations et leurs besoins. En regardant de près ce qui se passe dans l’Est de la RDC, ce n’est un secret pour personne que les USA sont derrière le Ruanda et la fameuse rébellion du M23. Les rapports de l’ONU sui mettent en cause le Ruanda sont étouffés régulièrement par les USA avec sa représentante, Susan Rice. Or, cette dernière est confirmée à ce poste par un Obama qui lui a jeté de très belles fleurs (pour services rendus) lorsqu’il a vu que les républicains ne cèderaient pas.

Les Africains, collectivement, n’ont pas d’agenda. Nous devons le répéter sans cesse jusqu’à ce que nous ayons un ou dix chefs d’État qui nous en présentent un. Je parle d’agenda pour le continent, pas pour nos mico-États qui ne peuvent peser dans la guerre mondiale qui a cours. Sauf à peser comme poids plume. On n’aime pas trop la prospective ni l’intelligence économique. Or, que faisait Susan Rice quand Bush fils dirigeait les USA ? Elle travaillait pour un think-tank opérationnel appelé Intellibridge, basé à Washington. Comme les autres think-tank, il fait de « l’analyse stratégique », qui avait entre autres pour clients, un certain… Kagamé Paul. On a besoin de quoi d’autre pour se remettre au boulot ?

 

Obambé GAKOSSO, December 2012©

**********************************************************

* : Etablissement public d’aménagement de la défense, gérant le plus grand quartier d’affaires d’Europe, La Défense.

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie