Epurebere, adi ibo ya ndziya yo: le blog d'Obambé Mboundze Ngakosso

Kemet (l'Afrique), les Kamit (les Africains), leurs relations avec le reste du monde, les essais qui me frappent, etc., voilà les sujets de cet espace

  • Accueil
  • > Politique
  • > Congo-Mfoa: législatives ou quand le ridicule fait de la surenchère

10 juillet 2012

Congo-Mfoa: législatives ou quand le ridicule fait de la surenchère

Classé dans : Politique — Obambé Mboundze GAKOSSO @ 10 h 07 min

Congo-Mfoa: législatives ou quand le ridicule fait de la surenchère dans Politique Drapeau-150x150AU Congo, si le ridicule tuait, il ne resterait plus grand monde, au sein de la classe politique et de la haute administration. Les prochaines élections législatives nous montrent tous les jours des raisons de le penser vraiment. Ils sont nombreux les Congolais à dire Y en a marre ! (…) De toutes les façons, on est habitué (…) J’en passe. En reparler ne fait pas de mal, bien au contraire !

 

Mars-2012-150x150 dans Politique

Voter dans de telles conditions...

METTRE le doigt sur la plaie peut avoir des vertus curatives. On vient d’onc d’apprendre que nos autorités ont décidé que trois circonscriptions de notre ville-capitale, Mfoa, n’auraient pas à subir l’affront, les affres, les douleurs de ces pseudo élections prochainement. Chiche ! serait-on tenté de dire. Cela nous fera de sacrées économies et entre nous, cela ferai trois mascarades en moins. Je plains les pauvres populations de Talangaï 1, Talangaï 2 et de Ouenzé 1 qui auraient été obligés de… enfin !

IL est tout de même curieux de voir que les soi-disant explosions ont eu lieu le 04 mars 2012 dernier et que c’est seulement en cette fin de mois de juin pour prendre cette décision ? Curieux ! Inutile de dire que les députés sortant restent ainsi en poste. Pour combien de temps encore ? Je trouve qu’il y a là comme une sorte de déni de démocratie. Cette décision, tient-elle juridiquement ? Que dit la loi ? Que prévoit la loi des lois, la Constitution ? Il serait plus que temps que nos dirigeants qui disent que nous sommes en démocratie, que nous serons émergents en 2025, que la neige tombera bientôt sur les rives du Niari et du Kouilou etc., il serait plus que temps que toutes les décisions soient argumentées, expliquées, en n’oubliant jamais le droit, notre droit, aussi imparfait soit-il.

 

PCT-150x150

Le parti au pouvoir

DES Congolais, candidats à la députation, dans ces trois secteurs, ont dépensé des millions de francs CFA pour battre campagne. Ils ont réuni des foules de gens sous de soleils accablants et du jour au lendemain, on leur fait comprendre qu’ils ne pourront concourir jusqu’à nouvel ordre. Va-t-on leur rembourser leurs frais déjà engagés? C’est souhaitable, et ce serait la moindre des choses. Que ne le leur a-t-on pas dit début mars quand les cadavres étaient encore chauds et les maisons encore brûlantes ? Le Congo est une drôle d’entreprise où la navigation à vue est une vertu. On ne sait pas ce que cachent ce genre de décisions (ou plutôt si, on les devine aisément, sachant que le secrétaire général du parti au pouvoir n’était pas sûr de sa « réélection » dans une des circonscriptions concernées…). Tout cela ne peut que donner raison à ceux qui détestent la politique, considérant que c’est un terrain où l’honnêteté n’est pas la première des vertus. Ni la deuxième. Ni la troisième…

 

Obambé GAKOSSO, July 2012©

3 réponses à “Congo-Mfoa: législatives ou quand le ridicule fait de la surenchère”

  1. Alain dit :

    A quoi servent les élections au Congo?

    Alain

  2. KIEMBA dit :

    Ah mon cher, tu as trouvé, nous sommes habitués, rien ne se fera si cela ne plaît au roi. Donc on attend de voir la suite.

  3. Obambé GAKOSSO dit :

    Alain,

    Que dire?

    Kiemba,

    Une habitude à laquelle nous devrons mettre fin.

    @+, O.G.

Laisser un commentaire

 

Posedepierre |
Sylvie Marcotte - Mon CV |
Blogtech |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liumx91
| Ecrirelemonde
| Plaisirsdelavie